Les ennemis de la machine

ls sont chrétiens, anarchistes, libertaires, décroissants ou zadistes.

Pour eux, la technologie est aliénante, totalitaire, voire mortifère.

Les uns appellent à briser les machines, quand d’autres espèrent convaincre les foules de cesser de croire en leur pouvoir. Marginaux parce que radicaux, ils sont aussi les seuls ou presque à développer

une critique érudite et politique d’une société dominée par la technique. Enquête sur les technocritiques, ces irréductibles qui résistent, encore

et toujours, à l’envahisseur.

viaLes ennemis de la machine | Readymag.

Publicités